La Clape et ses milieux

Les milieux rupestres et souterrains

De nombreuses espèces utilisent les cultures et vignes du massif pour se reproduire ou s’alimenter, il est donc essentiel de supprimer l’utilisation des produits phytosanitaires (herbicides ou insecticides)

La Clape et ses milieux - milieux rupestres et souterrains
La Clape et ses milieux - les forêts

Les forêts

La Clape présente deux habitats prioritaires à l’échelle européenne : la Chênaie verte et la Pinède d’Alep (commune de Gruissan) qui correspondent au dernier stade de l’évolution naturelle des milieux ou Climax.

Les espaces agricoles

De nombreuses espèces utilisent les cultures et vignes du massif pour se reproduire ou s’alimenter

La Clape et ses milieux - espaces agricoles
La Clape et ses milieux - les villages

Les villages

Ils constituent des mosaïques d’habitats (murets, jardins, haies, allées d’arbres) privilégiées pour accueillir et observer la faune et la flore

La garrigue

Garrigue vient de l’occitan Garriga « terre inculte où poussent les garrics, chênaie rabougrie ».

L’étymologie a une base préromane : karr « chêne » ou karri « pierre » sur laquelle les avis des étymologistes divergent

La Clape et ses milieux - la garrigue
La Clape et ses milieux - pelouses à brachypodes

Les pelouses à brachypodes

Végétation typiquement méditerranéenne sur sols calcaires et marneux, les pelouses à brachypodes, autrefois très répandues, sont aujourd’hui en régression.

Pour le massif de la Clape, près de 80% des pelouses ont évolué vers des milieux de garrigues en moins de 50 ans.